Economie circulaire et développement durable

L’économie circulaire tente à remplacer notre modèle actuel d’économie, dite linéaire.
Depuis l’avènement de l’ère industrielle, la consommation n’a cessé de croître en suivant le principe « extraire-fabriquer-consommer-jeter ».
L’économie circulaire applique le principe des écosystèmes naturels dans lesquels rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

 

Pourquoi le modèle d’économie linéaire n’est plus viable ?

  • Premièrement, la consommation des ressources.

Toutes les études montrent que les réserves naturelles de matières premières, que l’on pensait inépuisables, s’amenuisent considérablement et rapidement.

 Leur utilisation en augmentation croissante (démographie exponentielle, obsolescence programmée, effets de mode,…) épuise les réserves de la terre, ce qui dans un futur assez proche, entraînera une augmentation élevée des prix ainsi que des conflits pour le contrôle de ces ressources.

 

  • Deuxièmement, la consommation d’énergie.

 La transformation de certaines matières premières nécessaires à la fabrication de produits de tous les jours comme le plastique, l’aluminium, les aliments,… est consommatrice d’énormément d’énergie principalement fossile et provoque donc un important rejet de CO2 dans l’atmosphère, dont les effets néfastes ne sont plus à démontrer.

 

  • Troisièmement, la production de déchets.

Un énorme pourcentage des ressources utilisées dans le cadre de l’économie linéaire est transformé en déchets, soit en cours de production, soit en fin de vie.

 

Pourquoi doit-on passer au modèle d’économie circulaire ?

  • Du point de vue des ressources :

Toutes les matières sont recyclables à l’infini (au moins en théorie).

Comme dans la nature, le déchet des uns devient la matière première des autres.

Utiliser les déchets comme ressources en généralisant le recyclage permettra de puiser nettement moins dans les ressources naturelles de la terre.

  • Du point de vue de la consommation d’énergie :

La fabrication à partir de produits recyclés est beaucoup moins énergivore.

Les énergies fossiles, encore grandement majoritaires dans la plupart des processus d’extraction, de fabrication et de distribution, produisent une quantité incroyable de CO2.

Il convient de les remplacer par des énergies beaucoup plus propres.

  • Du point de vue de la production de déchets :

L’économie circulaire prône la réutilisation, la réparation, le réemploi et le recyclage des produits de consommation, ce qui diminue fortement la quantité finale de déchets générés.

 

L’écologie industrielle

L’écologie industrielle est une notion et une pratique récente issue du management environnemental visant à limiter les impacts de l’industrie sur l’environnement.

Concrètement, il s’agit de l’ensemble des pratiques destinées à réduire la pollution industrielle.

 

Découvrez l’économie industrielle en vidéo :

 

L’économie de fonctionnalité

« L’économie de fonctionnalité privilégie l’usage à la possession et tend à vendre des services liés aux produits plutôt que les produits eux-mêmes. » 

 

Découvrez l’économie de fonctionnalité en vidéo :

L’éco-conception

Le principe de l’éco-conception d’un produit s’intègre dans une démarche environnementale plus globale.

A l’instar de l’écologie industrielle et de l’économie de la fonctionnalité, c’est une partie de la boucle de l’économie circulaire qui se situe en amont lors de la conception.

L’éco-conception vise, à qualité et performance égales, à réduire les impacts négatifs du produit sur l’environnement tout au long de son cycle de vie.

Elle prend en compte toutes les étapes de vie du produit.

 

Découvrez l’éco-conception en vidéo :

GRSE
Duvigneaud
Sametal
Wilmet